Comment ça marche

Utiliser toutes les ressources de la ville

L’espace urbain est saturé et dans le même temps, le prix de la construction est d’environ 40 000€ par place, sans compter la pollution engendrée par les chantiers de construction. Alors qu’il existe tout autour de nous des dizaines de milliers de places sous-utilisées, le partage de celles-ci, permet une optimisation des ressources en stationnement de la ville. En limitant la construction de parkings superflus, on permet aussi à la ville de répondre aux nouveaux besoins des citadins : couloirs de bus, stations Vélib', places pour les deux-roues, parcs à vélo, stations Autolib'...

Moins de circulation, moins de pollution

En augmentant le prix du stationnement et des contraventions, et en développant les infrastructures liées aux transports en commun, les mairies veulent limiter le trafic et les émissions de gaz à effet de serre. C’est un procédé respectable mais qui comporte néanmoins des conséquences négatives. Puisque les places deviennent rares, les automobilistes mettent davantage de temps pour se garer et rejettent donc plus de gaz à effet de serre. En permettant aux conducteurs de se garer facilement, PARKADOM apporte sa contribution à la limitation des émissions de gaz à effet de serre.

Décongestionner le trafic

Savez-vous que 30% des embouteillages sont dus aux conducteurs à la recherche d’un stationnement ? Sachez aussi que la vitesse moyenne d’un automobiliste en grande agglomération est de 17km/h et que l’on perd 70 heures par an dans les bouchons… Le trafic routier en ville est de plus en plus chaotique ! En procurant davantage de possibilités de stationnement aux automobilistes, les propriétaires de places de parking faisant partie de la communauté PARKADOM aident ainsi à améliorer des conditions de circulation en milieu urbain.

Stimuler l’activité commerciale

L’intérêt majeur des villes, quelle que soit leur taille, est d’optimiser la consommation de leurs résidents et des touristes. En effet, lorsque le stationnement est facilité, les conducteurs sont beaucoup plus disposés à prendre leur temps pour leurs loisirs et donc consommer. Ils sont moins stressés par la perspective de payer un stationnement exorbitant ou la possibilité de se faire verbaliser. Ainsi le budget qu’ils ne consacrent pas dans les transports ou le stationnement peut être utilement reporté sur des sorties au restaurant, au cinéma ou pour faire du shopping. En stimulant l’économie locale, les villes augmentent de fait leur recette fiscale.

Amélioration de la qualité de vie

Le stationnement est un problème universel. On peut penser que les propriétaires de places de stationnement sont chanceux mais ils ont la même difficulté que n’importe quel autre automobiliste lorsque qu’il s’agit de se garer loin de leur domicile. En permettant à tous les automobilistes de se garer aussi bien près de chez eux que près de leur destination, les villes offrent une qualité de vie meilleure à leurs habitants. Une fluidification de la circulation, résulte en des probabilités moindres d’accidents impliquant des piétons et/ou des conducteurs, ainsi qu’un amenuisement des nuisances sonores (klaxons, moteurs, accélérations, etc).